Anna et le petit ru – Marjolaine Pauchet

Anna et le petit ru – Marjolaine Pauchet

14 février 2020 0 Par Zabou

Chronique de Lily

Résumé :

Conte écologique pour enfants. Le deuxième volet des aventures d’Anna, la petite fille qui parle aux animaux. En se baladant dans un bois, Anna découvre un charmant petit ru. Mais ce qu’elle ne sait pas, c’est que ce ruisseau est vital pour tous les animaux qui habitent là. De la libellule à la jolie biche et son faon, en passant par les grenouilles, le hérisson et l’araignée Sabine, il est leur seul point d’eau à tous. Pourtant, il est à sec la moitié de l’année, car monsieur l’agriculteur y puise trop d’eau. Déterminée à leur sauver la vie, elle va devoir trouver une solution pour que monsieur l’agriculteur y prenne moins d’eau… car pour lui aussi, elle est vitale ! Une jolie aventure pour la petite fille qui parle aux animaux avec à nouveaux de magnifiques illustrations et de beaux coloriages en fin d’ouvrage. Dès 5 ans.

✒️L’HISTOIRE

Anna a un cœur en or et un don. Elle peut parler aux animaux et aux plantes. Alors qu’elle se promène dans la forêt, elle découvre un magnifique petit court d’eau, seulement voilà, s’il semble magnifique à ses yeux, aux eux des animaux qui dépendent de lui pour survivre, le petit ru est devenu un triste lieu. Anna se donne pour mission d’aider le petit ru à retrouver son charme d’antan et sa pureté, afin que les animaux, insectes et même plantes qui ont besoin de lui puissent survivre et être de nouveau heureux ! Pour cela, elle doit parler et convaincre monsieur l’agriculteur.

👍 MON AVIS

Les contes écologiques sont devenus essentiels selon moi afin de faire prendre conscience à nos enfants qui sont notre avenir que nous devons protéger nôtre environnement. Plus jeune nous leur expliquons avec ces exemples qui leur parle et mieux ils grandiront dans le respect de cette nature qui nous est essentielle pour vivre, comme le petit ru qu’Anna va aider pour sauver les animaux qui en dépendent pour survivre.

Ce que j’ai aimé dans ce conte c’est qu’on ne place pas l’agriculteur comme le méchant de l’histoire, oui il est responsable, mais on ressent bien que lui aussi pense vraiment ne pas avoir le choix de faire ainsi, il le fait également pour survivre et pour faire vivre sa famille.

Lire la suite…