Greyson Security (tome3) –   Sylvie Roca-Géris

Greyson Security (tome3) – Sylvie Roca-Géris

10 novembre 2019 0 Par Zabou

Chronique par Rachel

4ème de couverture

Katherine Greyson, la petite sœur de Charles, patron de Greyson Security, a toujours eu le chic pour se fourrer dans les ennuis.

Lorsque son petit ami Brandon conclut un marché avec le caïd de la pègre new yorkaise, Franco Di Baptista, afin de régler sa dette auprès de lui, elle s’enfuit et tente d’aller retrouver son frère.

Rattrapée en chemin par les sbires de Di Baptista, elle est vendue aux enchères à un richissime Prince arabe comme esclave sexuelle.

Enfermée dans son palais comme ses autres possessions féminines, elle tombe amoureuse de son geôlier.

Enfin délivrée par les hommes de son frère, elle se retrouve confrontée à un dilemme : oublier le Prince ou accepter de vivre avec lui.

Mon avis

Tout d’abord, je tenais à remercier Sylvie Roca-Géris et Évidence Éditions pour ce Service Presse.

 Ayant apprécié la plume de Sylvie Roca-Géris sur les 2 premiers tomes, il m’a semblé tout à fait normal de poursuivre l’aventure de la série « Greyson Security ». Bien sûr l’auteure nous propose toujours des scènes coquines (normal puisque vous êtes dans la collection indécente 😎), mais j’aime les actions et rebondissements qu’on y retrouve. L’histoire est captivante, et les pages défilent rapidement. Ce tome peut tout à fait se lire sans avoir connaissance des précédents. Mais vu les rappels, aux précédents volumes qui y sont faits, mieux vaut respecter l’ordre si vous souhaitez découvrir toute la série. Sous un décor des mille et une nuits, nous allons être emportés dans une histoire plus sombre, limite Dark Romance.

***

Encore une fois, la quatrième de couverture est un bon résumé de ce tome, peut-être en dévoile-t-il même un peu trop…

Comme indiqué dans celui-ci, ce volume sera consacré à la famille Greyson. Enfin à la sœur de Charles, Katherine. Suite aux dettes de son petit ami Brandon, elle va être vendue comme esclave sexuelle par Franco Di Baptista.

***

D’un côté, nous verrons l’histoire du point de vue de Katherine. Elle savait que son frère remuerait ciel et terre afin de la libérer. Comme il l’avait toujours fait lorsqu’elle se fourrait dans de mauvais pas. Mais au vu de ce qu’elle devait affronter, il n’était pas toujours évident de garder espoir et confiance. Combien de temps serait-elle capable d’endurer tout cela ?

Elle était perturbée par le prince. Elle se demandait s’il était possible qu’elle éprouve des sentiments à son égare, ou si elle faisait l’objet du fameux syndrome qui poussait les victimes d’un kidnapping à s’attacher à leur ravisseur.

Lire la suite