Chronique « Le caribou littéraire« 

Ce roman nous plonge dans l’histoire d’amour de Mary, une auteure, souffrant d’anxiété sociale, et de Nolan, un médecin d’hôpital. Alors que Mary n’est jamais tombée amoureuse, et peine à décrire de tels sentiments dans ses livres ; Nolan lui souffre d’une rupture et se refuse à tomber à nouveau amoureux. Mais dès qu’ils vont se croiser, ils ne vont plus pouvoir oublier le souvenir de l’autre …

J’ai beaucoup apprécié cette petite romance, qui prend son temps, où les sentiments sont bien développés et décrits de manières approfondies (ce qui est plutôt rare dans les romances d’aujourd’hui). J’ai également aimé l’alternance des points de vue, pour nous permettre d’avoir les sentiments et le ressenti des deux personnages. Le côté poétique est également un vrai plus. L’auteure a une jolie plume, qui change de ce que l’on peut lire habituellement, particulièrement avec le troisième point de vue (dont je ne parlerais pas pour laisser un peu de mystère). Mais c’est cette troisième voix qui apporte un vrai plus au récit, en authenticité.

La fin est très belle, tout en douceur, et bien que l’on s’y attende, comme dans toutes romances, le livre nous offre quelques rebondissements. J’ai beaucoup apprécié le caractère des personnages, mettant pas mal identifié à Mary. L’auteur développe ses protagonistes, leurs émotions et leurs sentiments. Les personnages secondaires ont également toutes leurs importances et ne sont pas en reste. J’aurais apprécié découvrir une histoire autour de Hank, mon préféré des secondaires.

En conclusion, une romance douce et poétique.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 + 5 =


%d blogueurs aiment cette page :