L’Ange Déchu : l’intégrale – Marion Obry

Genre : Fantasy
756 pages

Résumé :
Il fut un temps où le monde vivait dans l’amour de Dieu et sous la protection des Anges. Dans un passé lointain, Lucifer se rebella contre eux avant de créer les Enfers. Lui, l’Ange déchu, engendra de nombreuses lignées de Démons. Aujourd’hui, il prend sa revanche sur l’humanité et sur le Ciel.

Mon avis :
Les personnes qui ne connaissent savent que la fantasy n’est pas ma tasse de thé. En tant que lectrice, j’ai besoin de me transporter dans l’histoire, voire par moment m’identifier à un personnage. Avec la fantasy et les mondes imaginaires, mon esprit n’arriva pas à être concentré et captivé.

J’ai rencontré Marion il y a déjà un petit bout temps au Salon du Livre de Mons en Belgique (comme quoi, quand je vous dis que je n’arrive pas à mettre ma PAL à jour, c’est vrai !).

J’avais été attirée d’abord par la couverture que je trouve sublime et intrigante : un Ange, à genoux avec une aile blanche et une aile noire. Et je me suis posée la question. Pourquoi ? Que s’est-il passé ? J’ai toujours été attirée par ces êtres : Anges, Archanges, Anges Déchus. Donc je me suis enfin plongée dans cette histoire. Puis j’ai lu le résumé, court, qui vous laissent présager le monde que vous découvriez et enfin les illustrations : à la fin de son roman, les personnages prennent vie avec une galerie de portrait.  

Marion vous emmènera dans un monde sombre, noir, où la guerre entre le bien et le mal, le Ciel et l’Enfer, les Anges et les Démons fait rage. Où des monstres sanguinaires, Vampires, Loups Garous, Sorcières, Wendigo, sans âmes, obéissent à un seul maitre : Lucifer. Pour défendre l’humanité face à ce fléau, des premiers nés ont été dès leur naissance choisis pour former les Hunters.

Elle vous plongera dans une histoire sans relâche, sans tant mort avec de l’action, de la brutalité (certaines scènes sont très explicites et bien détaillées : âmes sensibles s’abstenir) mais aussi de l’amour sous toutes ses formes. Mais vous verrez que l’amour malheureusement peut vous emmener vers le côté obscur et devenir tout autre. Vous suivrez l’évolution des personnages, leurs quêtes, leurs combats acharnés au péril de leur vie.

Le seul petit bémol c’est que je me suis imaginée une fin, une fin bien différente à celle que Marion nous livre. Une fin à laquelle on ne s’attend pas. Mais cela n’enlève rien à la qualité de cette histoire que j’ai apprécié et passé un bon moment de lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 + 24 =