Le début de la Faim – Nil Borny

Résumé :

« C’est la fin du monde ! On va tous y rester et crever dans d’atroces souffrances et… une bombe atomique me kiffe ?! La vie est vraiment fantastique ! »

Un étrange phénomène se propage dans la capitale française et sa banlieue, transformant la majorité de la population en monstres avides de chair humaine. Pour une raison inconnue, certains survivants ne présentent aucun symptôme.

L’épidémie est vécue à travers les yeux de femmes et d’hommes que rien ne prédestinait à se rencontrer.

Mathieu, Natacha et Louis vont se croiser d’une manière bien singulière. Se croyant bien à l’abri, ils apprendront que les hordes de morts-vivants qui sillonnent les rues sont loin d’être leur seul problème.
Malgré eux, ils vont s’immerger jusqu’aux origines du mal.

Le Début de la Faim est également le récit d’une histoire d’amour déguisée en roman apocalyptique.

Mon avis

Je ne suis pas fan des histoires de zombies. Je ne regarde pas déjà ce genre de film à la TV. J’ai essayé une fois il y a un siècle lol et je n’arrêtais pas de regarder derrière moi en sortant du cinoche pour voir si une de ces créatures n’allait pas me sauter dessus et me bouffer !!! Traumatisée.

Toutefois, j’ai été attirée par la couverture, par les retours que j’ai pu lire et ayant rencontrée l’auteur au Salon du Livre de Mons (B), je me suis laissée tenter.

Et j’ai été agréablement surprise. En lecture, les sensations sont différentes. Comme quoi ne jamais dire je n’aime pas tant que vous n’avez pas tenté l’aventure. Même si mon esprit a très bien imaginé certaine scène comme si j’y étais !

J’ai vécu cette effroyable pandémie avec nos personnages et ils sont nombreux : Mathieu, Théo, Louis… ou une seule règle demeure : survivre coûte que coûte. Vous passerez d’un personnage à l’autre, d’un groupe à un autre, avec facilité sans perdre le fil de l’histoire et vous les suivrez dans cette lutte acharnée. Ils ne se connaissaient pas, ils vont se rencontrer, devenir tous solidaire face à cette épidémie pour la combattre.

Mes émotions ? peur, horreur, compassion, tristesse, sourire.
Sourire oui parce que l’auteur nous a concocté un mélange d’horreur et d’humour d’où ma surprise et J’ai bien ri en lisant certaines répliques, surtout l’humour d’un de nos personnages : Louis.
Des liens se créent et un amour nait malgré les circonstances.
Des révélations seront faites sur ce phénomène.

Tout y est pour passer un agréable moment de lecture zombiesque !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 + 16 =