Miss Egality – Robyne Max Chavalan

Chronique de Ln et d’Anges

Résumé :
Il faut souffrir pour être belle… J’aurais dû me souvenir de cet adage lorsque par défi, je me suis présentée au concours de Demoiselle de France. Parce que, contre toute attente, moi Isobel Leroux, l’étudiante en sociologie qui écrit un mémoire sur le féminisme d’hier à aujourd’hui, j’ai gagné.

Désormais sous le feu des projecteurs, je dois composer avec mon étiquette de féministe en même temps que la couronne et l’écharpe tant convoitées.

C’est paradoxal ? Certainement. Vous croyez que je vis un rêve éveillé ? Détrompez-vous. Rien ne saurait être plus éloigné de la vérité…
Et je ne parle même pas de Caelen Malchian, moitié d’Écossais coupé de macho arrogant au corps parfait que l’on me colle dans les pattes pour améliorer notre image commune…

**********

Nos avis

Miss Egality, parlons déjà du titre. Il vous évoque quoi ?

Dans un premier temps, je me suis demandée « pourquoi ? » Car quand je lis le résumé, je me suis dis : « Ok, notre héroïne est sous les projecteurs pour le concours de la Demoiselle de France ». Et là, première interrogation, qui est-elle vraiment ?

Et cette cover qui m’attire tout de suite avec d’un côté, cette fille qui est notre Isobel, et de l’autre Caelen le beau mâle de notre roman. Comment ce dos est magnifique, ne trouvez-vous pas ?

Pour lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 + 28 =