Unité d’Elite (tome 1) – Loraline Bradern

Unité d’Elite (tome 1) – Loraline Bradern

10 novembre 2019 0 Par Zabou

Chronique par Rachel

Quatrième de couverture

Ils se sont rencontrés dans le noir.

Captifs d’un groupe terroriste, ils ont partagé la même cellule et, par sécurité, utilisé des faux noms.

Elle était Jessi. Lui, Woody.

Au milieu de l’enfer, sans jamais se voir, ils se sont chamaillés, désirés. Et il l’a sauvée au péril de sa vie.

Presque trois ans plus tard, Alyssandra travaille au sein des forces spéciales de la Navy, le Black Squadron.

Elle croit son Woody mort.

Leur histoire, fantasmée.

Leur passé, enterré.

Jusqu’à ce qu’une mission ébranle toutes ses certitudes…

Mon avis

J’avais découvert la plume de Loraline Bradern avec la saga « Combat d’Amour » et celle-ci avait été un coup de cœur pour les 4 tomes. J’avais donc hâte de lire cette duologie et retrouver l’auteure dans un autre univers. Et une fois encore j’ai été conquise. Une superbe romance militaire. Encore un coup de cœur signé Loraline. Toutefois, au vu du déroulement de l’histoire, je sentais que la fin n’allait pas me plaire… Et je confirme ! Non, mais non, quoi ?! Elle n’a pas osé nous faire ça ?

L’écriture soignée, claire et fluide nous permet d’entrer facilement dans cette aventure. Les termes techniques employés ne sont pas un frein à la compréhension, puisqu’il y a régulièrement des annotations. L’histoire, captivante, au souffle puissant nous fait passer par tout un panel de sentiments, du rire aux larmes. Nous allons trembler et vibrer avec nos héros.

***

L’histoire débute en Somalie, en octobre 2013.

D’un côté, nous avons Jessi qui a été faite captive par des terroristes Shebabs, alors qu’elle avait pour mission la protection d’une gosse de riche. Celle-ci n’avait rien trouvé de mieux pour se dépayser que de venir dans une zone de conflit.

De l’autre, nous avons Woody qui a aussi été capturé alors qu’il travaillait sous couverture, donc officiellement en tant que reporter de guerre.

Tous les deux vont se retrouver dans la même cellule, dans le noir. Ils allaient apprendre à se faire confiance et se soutenir afin de mettre toutes les chances de leur côté afin de s’en sortir.

Lire la suite