De Miroir et d’Amour – JC Staignier et  Julie-Anne B

De Miroir et d’Amour – JC Staignier et Julie-Anne B

18 novembre 2019 0 Par Zabou

chronique de Rachel

Résumé

Versailles, 15 mars 2010.

La glace s’illumina d’une lueur jaune identique au reflet d’une chandelle. Emma inspira et posa la paume de la main sur le verre étamé. Sa vue se troubla. Un étrange picotement réchauffa l’extrémité de ses doigts et cette chaleur se diffusa dans son corps. Un vent léger souffla dans la pièce. Le miroir brilla de mille feux et l’éblouit. Elle ferma les yeux et se sentit happée par une force invisible. Puis, elle sombra dans l’inconscience…

Versailles, le 15 mars 1680.

Quel jour sommes-nous ? demanda Emma d’une voix angoissée. Le 15 mars. Oui, mais de quelle année ? Blanche lança un coup d’œil inquiet vers son frère. 1680. 1680 ? Impossible ! Et pourtant… Les jambes d’Emma tremblèrent et elle serait tombée si Tristan ne l’avait soulevée dans ses bras. Plaît à Dieu qu’elle ne meure pas…, chuchota Blanche. Ce furent les derniers mots qu’Emma entendit avant de replonger dans l’inconscience.

Mon avis

Tout d’abord, je tenais à remercier JC Staignier et Julie-Anne B, ainsi que Gloriana Éditions pour ce Service Presse.

Je connaissais déjà la plume de JC Staignier puisque je la suis depuis le début de sa saga historique « Les Damoiselles de Castel Dark ». Mais je n’ai pas encore eu l’occasion, et le temps de découvrir celle de Julie-Anne B. Donc j’étais curieuse de voir ce que pouvait donner le mélange de ces 2 genres (historique et contemporain). Et cette très belle couverture n’a fait que m’ouvrir encore plus l’appétit 😋. Ici, le XXème siècle va s’inviter à la cour de Louis XIV au 17ème siècle. Vous allez être immergé au milieu des intrigues, du lustre et des fastes de cette période, avec pour décor le château de Versailles. Mettez-y une jeune femme qui n’a pas sa langue dans sa poche, et un brin féministe, pour que cela donne quelques belles joutes verbales et scènes cocasses. Pour ma part, je ne pourrais vous dire quelle auteure a écrit quoi. L’histoire claire et fluide devient très vite addictive.

***

Rose avait sollicité Emma afin de l’aider à chapeauter un voyage scolaire au château de Versailles. Celle-ci n’était pas du tout ravie de devoir jouer les nounous, mais elle ne savait rien lui refuser. Au moment de pique-niquer, Emma va se rendre compte de la disparition de 2 élèves. Ses recherches vont la mener dans la galerie des Glaces, là où elle sera happée par une force invisible, dégagée par un miroir.

C’est ainsi qu’elle va se retrouver projetée en 1680, au château de Versailles, où des festivités sont organisées par la cour.

Lire la suite…